Quand un chiot mâchonne tout... des chaussures aux sofas

Ce comportement est assez répandu chez les jeunes chiens, et particulièrement chez ceux qui appartiennent à des races plutôt actives. Il y a lieu de s'en préoccuper, car non seulement le mâchonnement et le comportement destructeur empoisonnent votre relation avec votre chien, mais ils posent aussi des risques pour la santé, car les objets que l'animal ingère pourraient se coincer dans l'intestin, ou il pourrait mordre un fil électrique et s'électrocuter.
Ce comportement est probablement dû au besoin d'activité, que tous les chiens satisfont en mâchonnant, par exemple.
Votre chiot a toute sa dentition; par conséquent, l'apparition des dents n'est pas en cause. Par contre, votre compagnon arrive à l'adolescence, une période où il a besoin d'une activité intense et pendant laquelle la personnalité s'affirme.
Avant tout, les chiens ont besoin de beaucoup d'exercice. Une bonne moitié de la solution réside dans l'exercice, beaucoup d'exercice! Les chiens ont chacun des besoins différents à cet égard. Si ces périodes d'activités ne sont pas possibles à cause de votre mode de vie ou à cause de votre propre tempérament, c'est un des rares cas où il est responsable d'envisager de trouver un autre foyer au chien. Cela dit, il vous incombe de veiller à ce que les nouveaux propriétaires connaissent les besoins du chien et qu'ils soient en mesure de les combler.
En plus de l'exercice, il faut offrir au chien un environnement moins propice à la destruction. Le meilleur moyen est d'entraîner le chien à rester dans un endroit clos, comme une grande cage, et à l'y confiner quand vous n'êtes pas à la maison, mais jamais pendant plus de huit heures. Si vous devez vous absenter pendant plus longtemps, demandez à un voisin ou à une entreprise de gardiennage des animaux de compagnie de venir sortir le chien et de le promener. En outre, veillez à ce que l'animal puisse soulager son envie de mâchonner avec des jouets sécuritaires.

Le comportement destructeur peut aussi être causé par l’angoisse de la séparation, qui est une réaction de détresse chez le chien qui est séparé de la personne à laquelle il est le plus attaché, généralement son maître. Cette angoisse peut s’accompagner de destruction, de vocalisation et d’élimination (urine et selles), et elle ne se manifeste qu’en l’absence du maître. Les chiens qui souffrent d’angoisse de la séparation démontrent souvent un fort attachement à leur maître, sollicitant constamment son attention et le suivent partout. Souvent, les propriétaires renforcent involontairement ce comportement en favorisant la proximité et en réconfortant leur animal quand ils sentent qu’il est angoissé par leur départ. Heureusement, certaines techniques de modification du comportement et, dans les cas extrêmes, certains médicaments, permettent de contrer ce comportement.
Il est conseillé de commencer par donner plus d’exercice à l’animal, de le confiner pendant vos absences et de lui fournir des jouets à mâchonner. Le dressage et les cours d’obéissance sont aussi d’une grande utilité. Si tous ces moyens échouent, demandez à votre vétérinaire de vous conseiller ou consultez un spécialiste du comportement.